Navigation – Plan du site
Présentations de thèses

Julie Lazes, Conflictualité, distribution et instabilité macroéconomique. Comportements rentiers et modes de régulation en Argentine

Julie Lazes

Résumés

À partir des travaux de Simmel sur la socialisation par le conflit, la thèse cherche à préciser la nature des compromis institutionnalisés en Argentine, en mettant en évidence la possibilité d’une reproduction économique fondée sur la violence. Cette violence s’incarne dans la présence d’une dynamique comportementale de type rentière c’est-à-dire s’articulant autour de la recherche d’une émancipation de la contrainte sociale, économique et politique. Bien que cette caractéristique soit inhérente au capitalisme, elle prend une dimension importante dans une société reposant sur une forte concentration des richesses et notamment de la propriété foncière.

Haut de page

Texte intégral

1Soutenue le 06 janvier 2012 à l’université de Picardie Jules Verne, Amiens
Sous la direction de Jaime Marques-Pereira, Professeur, Université de Picardie Jules Verne
Jury :
Joseph Halevi, professeur, International University College of Turin, Italie (rapporteur)
Bruno Lautier, professeur, Université de Paris I Panthéon-Sorbonne (rapporteur)
Stéphane Longuet, maître de conférences HDR, université de Picardie Jules Verne (suffragant)
Bruno Théret, directeur de recherche CNRS, université Paris-Dauphine (président)

Question(s) de recherche

2Cette thèse pose la question du lien existant entre le conflit distributif et les conditions de reproduction de l’économie argentine en s’attachant à mettre au cœur de sa réflexion le rôle de la distribution de la rente dans la régulation des conflits. Le fondement même de la génération et de la réception d’un tel revenu conduit à s’interroger plus largement sur les conditions d’articulation de l’individu à la société et sur la violence de ce processus. Avant de chercher à y voir la source d’incohérences institutionnelles, il s’agit surtout d’identifier la dynamique de construction des compromis institutionnalisés en Argentine.

Méthode

3La conception régulationniste de conformation des formes institutionnelles a été complétée par l’intégration de l’hypothèse de socialisation par le conflit de Simmel (1908). La typologie que cet auteur fait des relations conflictuelles – qu’il classe en trois catégories (victoire, consensus et réconciliation) – permet de mettre en évidence, d’une part, l’importance des modalités d’interactions dans la détermination des formes que prendront les liens sociaux et, d’autre part, l’impact de l’intensité de la violence sur l’évolution de ces relations sociales. C’est à partir de cette grille d’analyse qu’est opérée une révision à long terme des modes de régulation qui se sont succédés depuis la construction de la république argentine.

Résultat(s)

4L’élaboration du cadre méthodologique constitue en soi un apport à la conception régulationniste du processus d’organisation et de reproduction de la société en soulignant la diversité des formes de socialisation contenus dans les compromis institutionnalisés. Le recours à l’hypothèse de socialisation par le conflit développée par Simmel permet notamment d’expliciter la dynamique de conformation des individus aux contraintes sociales, au sens large du terme, mais également de spécifier les conditions de formation des règles, droits et obligations organisant la société. En d’autres termes, la focalisation sur les relations conflictuelles est un moyen d’approfondir le dialogue entamé par les régulationnistes entre l’économique et le politique.

5En prêtant particulièrement attention aux modalités d’interaction des différents acteurs sociaux au cours d’une révision de long terme de la société argentine, nous avons pu mettre à jour une continuité de formes violentes d’interaction, c’est-à-dire de modes de coercition reposant principalement sur la force. Nous montrons, en effet, que le développement du capitalisme argentin se fonde, par le fruit d’un apprentissage de ces médiations violentes, sur une dynamique comportementale de type rentière dans la mesure où les acteurs sociaux développent des stratégies de reproduction visant à s’émanciper des contraintes sociales. Ce comportement rentier n’est pas neutre sur la conformation des modes de régulation et constitue une explication de l’ampleur des crises qu’a connue l’économie argentine au cours de ces deux derniers siècles. Ce faisant, la présente thèse participe activement au débat sur la « malédiction des ressources naturelles » puisqu’elle insiste sur le rôle de la persistance de certaines structures sociales et systèmes de valeurs dans l’explication de la vulnérabilité du système. Il s’agit là d’un aspect essentiel qui n’est pas uniquement du à la dotation en matières premières, à l’instar de pays tout aussi richement dotés comme les États-Unis, le Canada ou l’Australie, mais plutôt aux liens sociaux qui se sont tissés autour de l’accès et du partage de ces richesses.

Haut de page

Bibliographie

Basualdo E. M. (2006), Estudios de Historia Económica Argentina – desde mediados del siglo XX a la actualidad, Ed. Siglo XXI, Buenos Aires.

Boyer R. & Neffa J. C. (coord., 2004), La Economía Argentina y su Crisis (1976-2001): visiones institucionalistas y regulaciones, Ed. Miño y Dávila, Buenos Aires.

Marques-Pereira J. & Théret B. (2001-2002), « Régimes politiques, médiations sociales de la régulation et dynamiques macroéconomiques », L’Année de la Régulation, vol. 5, p. 105-145.

Miotti E. L. & Quenan C. (2004), “Análisis de las grandes crisis estructurales: el caso de la Argentina”, in R. Boyer & J. C. Neffa (coord.), La Economía Argentina y sus Crisis (1976-2001): visiones institucionalistas y regulacionistas, Ed. Miño y Dávila, Buenos Aires, p. 87-101.

Palombarini S. (2004), “Sobre el concepto de crisis política”, in R. Boyer & J. C. Neffa (coord.), La Economía Argentina y su Crisis (1976-2001): visiones institucionalistas y regulacionistas, Ed. Miño y Davila/CDC/CEIL-PIETTE, Buenos Aires, p. 541-556.

Rapoport M. (2000), Historia Económica, Política y Social de la Argentina (1880-2000), Ed. Macchi, Buenos Aires.

Simmel G. (1908), Sociologie – Étude sur les formes de la socialisation, Ed. PUF, Paris, 1999.

Théret B. (2008), « La souveraineté : des référentiels philosophiques pluriels, des régimes historiques hybrides », dans O. Giraud & P. Warin (dir.), Politiques publiques et démocratie, éd. La Découverte/PACTE, Paris, p. 381-406.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Julie Lazes, « Julie Lazes, Conflictualité, distribution et instabilité macroéconomique. Comportements rentiers et modes de régulation en Argentine », Revue de la régulation [En ligne], 11 | 1er semestre / Spring 2012, mis en ligne le 25 avril 2012, consulté le 22 juillet 2014. URL : http://regulation.revues.org/9742

Haut de page

Auteur

Julie Lazes

Université de Picardie Jules Verne / CRIISEA, julielazes@yahoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page