Navigation – Plan du site
Présentations de thèses

Pascal Grouiez, Les stratégies des communautés et la régulation sectorielle et territoriale des configurations productives : le cas de l’agroalimentaire russe

Pascal Grouiez

Résumé

The end of the soviet system led to a reorganization of former kolkhozes and sovkhozes in Russia. Despite these transformations, the agricultural operators have developed strategies to preserve their non-market goods production. The decision to keep the former social role question the experts. Indeed, these behaviors create a priori less efficient economic performances, which should lead these enterprises to disappear. However, these strategies helps to maintain large corporate farms, which should not be compatible with the market (because of the economies of scale). This way, Russian agriculture became heterogeneous, while the reforms should have mainly helped only the emergence of small farms. Our main thesis is that a sectoral regulationist approach, which considers that the actor have a specific rationality links to the fact that this actor is also a member of a community, is able to analyze the choice to product some non market goods.
To analyze the regulation we have used the concept of “productive configuration” saw as a representation of the framework which organizes the coherence of some institutional elements (as rules, political choices, territorial issues, market rules...). Ours empirical works in the oblast of Orel allowed us to represent the regulation of the agricultural sector as four “productive configurations”. We explained the plurality of the configurations as the result of the diversity of agreements consented by heterogeneous actors. These agreements allow each actor to maximize his interests according to his power and to reproduce the community to which he belongs to. To defend their individual and collective interests the actors create some legal structures on the land market which prevent the standard capitalism development in the Russian agriculture. These legal structures are based on the construction of the land as a collective patrimony.

Haut de page

Texte intégral

1Soutenue le 7 décembre 2010 à  l’université de Reims Champagne-Ardenne
Sous la direction de Christian Barrère
Jury :
Gilles Allaire, directeur de recherches à l’INRA de Toulouse, rapporteur
Denis Barthélemy, directeur de recherches honoraire de l’INRA
Bernard Chavance, professeur à l’université Paris-Diderot – président du jury
Olga Melyukhina, chief analyst à l’OCDE, rapporteur
Martino Nieddu, maître de conférences-HDR à l’université de Reims
Jean-Robert Raviot, professeur à Paris-Ouest Nanterre La Défense

Question(s) de recherche

2Le souhait des réformateurs était de voir se développer en Russie des petites exploitations jugées plus efficaces dans une économie de marché. Or, les transformations du secteur se sont traduites par le maintien d’exploitations héritières des kolkhozes et sovkhozes et de lopins. La littérature en donne trois explications : (1) en termes de barrières à l’entrée et des règles inappropriées sur le marché agroalimentaire ; (2) en termes de résistance des ruraux ; (3) en termes d’hybridation, ces entreprises étant tournées vers une logique capitaliste sans ignorer leur rôle social. Ces trois explications mettent l’accent sur le caractère multifonctionnel spécifique des exploitations russes, c’est-à-dire le fait que ces dernières, en plus de produire des biens alimentaires remplissent d’autres fonctions notamment de protections sociales (santé, chômage, logement, etc.). Ce fait stylisé pose la question de la production des biens collectifs et des raisons de leur production par l’entreprise. Une première interprétation peut se faire en s’appuyant sur le concept de coûts de transaction. Notre démarche théorique a souhaité proposer une dimension plus stratégique à cette production.

Méthode

3À partir d’une approche régulationniste, mais en la situant à un niveau d’analyse sectoriel, nous avons étudié l’organisation du secteur agroalimentaire. Pour ce faire, nous avons mobilisé les concepts intermédiaires de mésosystème (en tant que lieu d’organisation des stratégies d’acteurs autonomes de production de biens marchands et non marchands, De Bandt, 1989) et de patrimoine (Barrère et alii, 2005). Le concept de patrimoine permet de spécifier la nature de la production des biens non marchands en considérant que les acteurs sont insérés dans différents rapports sociaux liés à la satisfaction de leurs intérêts personnels (rapports marchands) et à l’intérêt de reproduire des communautés (rapports patrimoniaux). Ainsi, la multifonctionnalité peut être considérée comme l’expression de l’espace de régulation (i.e. une configuration productive) des stratégies que les acteurs mettent en place pour se développer et assurer la reproduction de communautés. C’est la thèse que nous avons défendue. L’incomplétude des données statistiques russes nous a conduits à adopter une démarche par entretiens qualitatifs (entretiens réalisés dans les régions d’Orel et de Moscou).

Résultat(s)

4Nous avons mis au jour quatre configurations productives qui sont autant d’expression de la capacité des acteurs à définir des stratégies d’insertion dans des rapports marchands et patrimoniaux. La première, portée par la région d’Orel assure la sécurité alimentaire et l’aménagement du territoire en « intégrant » des exploitations de différentes tailles. La deuxième configuration productive s’est construite autour d’agroholdings privés. Ces derniers prennent en charge des biens et services collectifs et bénéficient en retour d’une régulation favorable des marchés. Cela modifie la nature de la concurrence entre les agroholdings et les industries agroalimentaires (IAA). La troisième configuration productive permet la reproduction et le développement d’exploitations agricoles indépendantes et de lopins. L’exploitation indépendante trouve ses débouchés auprès des IAA tout en faisant bénéficier de ses contrats commerciaux à des lopins. Cela garantit les besoins fondamentaux des populations et maintient sur le territoire une main-d’œuvre agricole. La quatrième configuration productive permet à des petits producteurs de poursuivre leur activité en vendant à des intermédiaires, ce qui limite la concurrence à des exploitations de mêmes caractéristiques.

5Un second résultat important est d’avoir mis en évidence l’existence d’une relation entre la nature des configurations productives et la gestion du foncier. Le marché foncier étant extrêmement cloisonné en Russie, il porte surtout sur les terres en propriétés collectives. Ces dernières subissent une pression importante de la part des investisseurs. Dans la région d’Orel, des mesures ont été prises pour s’assurer de la préservation des droits de propriété collective via l’établissement de contrats baux entre des collectifs et des investisseurs.

Haut de page

Bibliographie

Barrère C., Barthélemy D., Nieddu M., Vivien F.-D. (éds) (2005), Réinventer le patrimoine de la culture à l’économie, une nouvelle pensée du patrimoine, L’Harmattan, Paris.

Boyer R. (2004), « À quelles conditions les réformes institutionnelles réussissent-elles ? », in Contribution au contrat finalisé Commissariat Général du Plan – CEPREMAP 2003-2004.

Chavance B. (1995), “Hierarchie Forms and Coordination Problems in Socialist Systems”, in Industrial and Corporate Change, vol. 4 (1) : 271-291.

De Bandt J. (1989), « Approche méso-économique de la dynamique industrielle », in Revue d’économie industrielle, n° 49 : 1-18.

Laurent C., du Tertre C., (dir.) (2008), Secteurs et territoires dans les régulations émergentes, L’Harmattan, Paris.

Lerman Z. (éd) (2008), Russia’s Agriculture in Transition, Lexington Books, USA.

Nieddu M. (éd.) (2004), « Patrimoine. Ordres et dynamique du capitalisme », Géographie, Économie et Société, vol. 6 (3), Lavoisier, Paris.

North D. (1990), Institutions, Institutional Change and Economic Performance, Cambridge University Press, Cambridge and New York.

OCDE (2001), Multifunctionality: Towards an Analytical Framework, Paris.

Ostrom E. (1990), Governing the Commons. The evolution of Institutions for Collective Action,Cambridge, Cambridge University Press.

Polanyi K. (1977), The Livelihood of Man, ed. H. W. Pearson, Academic Press, New York.

Tome LX, n° 3 (2007), Économie du patrimoine, Économie appliquée, Isméa, Paris.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pascal Grouiez, « Pascal Grouiez, Les stratégies des communautés et la régulation sectorielle et territoriale des configurations productives : le cas de l’agroalimentaire russe », Revue de la régulation [En ligne], 8 | 2e semestre / Autumn 2010, mis en ligne le 21 décembre 2010, consulté le 30 mars 2017. URL : http://regulation.revues.org/9044

Haut de page

Auteur

Pascal Grouiez

Université de Paris 7 Denis Diderot, membre du laboratoire OMI et associé au LADYSS, ATER, pascal.grouiez@univ-paris-diderot.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page