Navigation – Plan du site
Présentations de thèses

Sébastien Plociniczak, L’Encastrement Social des Marchés. Éléments théoriques et empiriques pour une analyse en termes de réseaux relationnels

Sébastien Plociniczak

Résumé

Despite the core role played by market in economic theoretical frameworks, the market is still little addressed and finally remains a vague type at best equivoque. This thesis aims to contribute to a collective pattern devoted to the diversification of market analysis since the 70s. This collective pattern is the New Economic Sociology, founded and built on a central idea, i.e. the embeddedness. In the perspective of Karl Polanyi and Mark Granovetter’s works, the thesis intends thus to enlighten first the use of this idea as the necessary clarification does not occur until now. Then, it puts forward the fact that an analysis of markets may definitely benefit from a deeper understanding of the multilateral logic of relational networks. At last, on the base of main assumptions defined in this thesis, the robustness of the heuristic contractual model of the Transaction Costs Economics depicted by Oliver E. Williamson is assessed.

Haut de page

Texte intégral

1Soutenue le 29 novembre 2008 à l’université Paris 13
Sous la direction d’Olivier Weinstein, Professeur émérite, Université Paris 13
Jury :
Philippe Steiner, Professeur, Université Paris Sorbonne - Paris IV, rapporteur
Jean-Michel Servet, Professeur, Institut Universitaire d’Études du Développement de Genève – Iheid, rapporteur
Benjamin Coriat, Professeur, Université Paris XIII – Cepn
Isabelle This Saint-Jean, Professeur, Université Paris XIII – Cepn
Jérôme Maucourant, Maître de Conférences, Université Jean Monnet de Saint-Etienne

Question(s) de recherche

2En dépit du rôle central du marché dans les constructions théoriques des économistes, celuici demeure peu interrogé et apparaît finalement comme une catégorie vague au mieux équivoque. Dans le cadre de cette recherche, nous ne souhaitons pas tant dénoncer ces constructions sous prétexte qu’elles s’appuient sur des abstractions infondées, qu’à mettre en évidence combien les analyses économiques des marchés peuvent se trouver enrichies de considérations historiques, anthropologiques et sociologiques permettant d’intégrer pleinement la dimension institutionnelle des formes de l’échange.

Méthode

3Notre démarche s’inscrit au sein d’une évolution collective qui, concomitamment à la constitution progressive d’une théorie économique standard étendue depuis les années 1970, diversifie l’analyse économique et tout particulièrement celle du marché. Cette évolution collective est celle de la reviviscence de la Sociologie économique et de son concept clé, celui de l’encastrement (embeddedness).

Résultat(s)

4Partant du constat selon lequel la sociologie économique contemporaine s’est constituée puis structurée avec raison autour de l’idée clé d’encastrement, d’abord formulée par Karl Polanyi et subséquemment redécouverte dans ses écrits pour être reconstruite et popularisée par Granovetter, nous avons souhaité clarifier, dans une première étape, l’utilisation de cette idée dans le cadre des travaux de ces deux auteurs. Puis, nous avons tenté de proposer une mise en perspective s’inscrivant dans le cadre de la sociologie économique contemporaine. Dans une seconde étape, considérer qu’une analyse modeste puisse être pertinente, voire souhaitable en ne se donnant pas pour objectif d’expliquer le fonctionnement d’ensemble des marchés mais en se limitant à la compréhension de mécanismes étroitement définis, tel aura été notre tâche au regard du modèle heuristique d’Oliver Williamson. Nous avons démontré à partir du modèle du Petit Réseau Dense, comment celui-ci permet de saisir une dimension pertinente d’un problème plus vaste qu’est l’étude des marchés. En faisant de la transaction un événement social, nous avons ainsi exposé les voies par lesquelles, dans un contexte de petit nombre, les relations personnalisées entre les acteurs (niveau bilatéral) et la structuration de leurs relations (niveau structural) aident à prévenir et sanctionner au besoin les comportements de rentes opportunistes qu’autorise l’imperfection de l’information au sein de relations impliquant un haut degré d’actif spécifique entre acteurs potentiellement opportunistes.

Haut de page

Bibliographie

Principales références théoriques

Cangiani, Michele & Maucourant, Jérôme. (éd.) (2008), Essais de Karl Polanyi. Paris, Seuil.

Coriat, Benjamin & Weinstein, Olivier. (2004), « Institutions, échanges et marchés », Revue d’Économie industrielle, n° 107, p. 37-61.

Granovetter, Mark. (1985), “Economic Action and Social Structure: The Problem of Embeddedness,” American Journal of Sociology, 91(3), p. 481-510.

Granovetter, Mark. (1994a), « Les institutions économiques comme constructions sociales : un cadre d’analyse », in André Orléan (éd.), Analyse économique des conventions. Paris, PUF, p. 79-94.

Granovetter, Mark & Swedberg, Richard. (eds.) (1992), The Sociology of Economic Life. Westview Press, Boulder, Oxford, San Fransisco.

Hodgson, Geoffrey.(2008), “Fostering Variety in Economics. Entretien avec Geoffrey Hodgson, ” Revue de la régulation, n° 2.

Kirman, Alan. P. (1999), « Quelques réflexions à propos du point de vue des économistes sur le rôle de la structure organisationnelle dans l’économie », Revue d’économie industrielle, 88(2), p. 91-110.

Polanyi, Karl. (1944), The Great Transformation: The Economic and Political Origins on our Time. Boston, Beacon Press. Traduction française, La Grande Transformation : Aux origines politiques et économiques de notre temps, Paris, Gallimard, 1983. Seconde traduction anglaise, The Great Transformation: The Economic and Political Origins on our Time. Boston, Beacon Press, 2001.

Polanyi, Karl. (1977), The Livelihood of Man, New York – San Francisco – London, Academic Press.

Polanyi, Karl, Arensberg, Conrad M. & Pearson, Harry W. (1975), « Place de l’économie dans les sociétés », in Karl Polanyi et Conrad M. Arensberg (éd.), Les systèmes économiques dans l’histoire et dans la théorie, Paris, Larousse, 1975, p. 235-237.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sébastien Plociniczak, « Sébastien Plociniczak, L’Encastrement Social des Marchés. Éléments théoriques et empiriques pour une analyse en termes de réseaux relationnels », Revue de la régulation [En ligne], 7 | 1er semestre / Spring 2010, mis en ligne le 02 juin 2010, consulté le 16 août 2017. URL : http://regulation.revues.org/7713

Haut de page

Auteur

Sébastien Plociniczak

Université Paris 13Chercheur associé au Centre d’Économie Paris Nord (CEPN) et directeur de cabinet du député-maire Jean-Pierre Kucheida, sebastien.plociniczak@orange.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page